Site consacré à l'éthique et à la philosophie des valeurs
suivre sur twitter

(Note: pour une lecture plus agréable, nous vous conseillons de télécharger cet ouvrage ou de commander le livre)


Ces axiomes ont fortement intéressé Husserl, qui dans ses Leçons sur l’Ethique et la Théorie de la valeur, a élaboré le projet d’une axiologie formelle en tant que telle, Brentano s’en étant tenu, finalement, à la proposition d’axiomes.

Husserl soulève l’hypothèse d’une analogie entre la raison théorétique, ou judicative, et la raison pratique. Si l’on suit les parallèles entre la logique et l’éthique, ou encore le parallèle entre les types de raison auxquels se rapportent essentiellement ces disciplines –à savoir la raison judicative d’une part, et la raison pratique d’autre part, la pensée s’impose alors qu’ à la logique, au sens étroitement délimité d’une logique formelle doit aussi correspondre en parallèle une pratique formelle et également apriorique en un sens analogue 1.
Or la sphère de la praxis regroupe pour Husserl à la fois l’éthique, mais aussi l’évaluation, au sens large. Cela conduit à l’Idée d’une axiologie formelle en tant que discipline formelle apriorique de valeurs, ou encore de contenus de valeur et de significations de valeur –discipline qui pour des raisons essentielles, est intimement entrelacée à celle de la pratique formelle 2.

Il faut donc, pour voir si l’analogie des deux sphères, théorétiques et pratiques, se vérifie, chercher si l’on peut mettre au jour des lois formelles éthiques et axiologiques.

Il s’agit par conséquent de formaliser l’axiologie, c’est-à-dire, ainsi que le résume D. Pradelle, faire abstraction de toute détermination contentuelle ou matériale des valeurs, évider leur contenu pour ne considérer que la forme-valeur vide de la valeur en général 3.

L’un des résultats auxquels parvient Husserl est que le principe du tiers-exclu (soit une porte est ouverte, soit elle est fermée (A ou non-A), il n’y a pas de troisième solution) ne se retrouve pas en axiologie formelle. A la place, on trouve le principe du quart exclu : soit une chose a une valeur positive, soit elle a une valeur négative, soit elle n’a pas de valeur : dans le domaine axiologique existent trois modalités fondamentales de la valeur – la valeur positive, la valeur négative et la valeur nulle ou indifférente (adiaphoron) 4.
Husserl va donc proposer un certain nombre de lois axiologiques formelles, souvent à partir de celles de Brentano, comme celle-ci : un bien pur a plus de valeur qu’un bien mélangé à un mal. Mais il nous faut revenir à l’examen de l’axiologie formelle en tant que projet général, plutôt que passer à l’étude des résultats particuliers auxquels elle a pu parvenir.


1. Leçons sur l’éthique et la théorie de la valeur, Section 1, §1
2. Ibid.
3. Ibid, préface
4. Ibid.